CONFERENCE

Autonomie et collaborations entre les sans-papiers mobilisés et leurs soutiens.

Le cas de la mobilisation en faveur de la régularisation en Belgique (2014-2020).


Infos

Dates
15 novembre 2022
Lieu
Salle du Conseil (B31)
Durée
2 heures
Horaires
17-19h
Prix
Gratuit

Youri Lou Vertongen, politologue au Centre de Recherche en Science Politique (CReSPO) à l’Université Saint-Louis –  Bruxelles (USL-B), viendra présenter ses travaux sur la régularisation des sans-papiers en Belgique lors de cette conférence organisée par l'IRSS et ses deux sous-unités, le CEDEM et PragmApolis.

 

Résumé de la présentation:

Pourquoi des acteurs nécessitant le soutien d’autres maintiennent-ils l’affirmation de l’autonomie de leur action ? Cela signifie-t-il que ces derniers ne sont pas autonomes dans les faits et que leur affirmation à l’autonomie n’est, dès lors, qu’un horizon abstrait à atteindre ? A l’inverse, si dans leur conception de l'action politique leur autonomie est bien réelle, que recouvre cette notion pour les acteurs sans-papiers mobilisés ?

Cette communication entend répondre à ces questions depuis l’analyse du collectif de la « Coordination des sans-papiers de Belgique », un groupe composé uniquement de sans-papiers mobilisés en faveur de leur régularisation sous la législature 2014-2020 et se définissant comme une organisation « autonome ». Ce groupe a pour autant été amené à intégrer une coalition plus large appelée la Plateforme associative, composée de plusieurs responsables d’associations mobilisés en faveur de la régularisation. A partir des données récoltées lors de notre enquête, cette communication ambitionne, d’une part, de décrire les caractéristiques des sans-papiers mobilisés (profils, ressources, organisation interne, revendications, répertoire d’actions et registres discursifs) et d’expliquer la manière dont ils se sont mobilisés entre 2014 et 2020 depuis une perspective « autonome » mise en tension par le recours récurrent au soutien d’acteurs solidaires. D’autre part, nous analyserons la nature des relations qu’ils entretiennent avec les acteurs de la société civile à partir de cette tension entre autonomie et recours aux acteurs extérieurs (constitution de coalitions, coopération, conflits).

Partagez cet agenda